prix faux plafond

Un faux-plafond est un type d’aménagement bien souvent adopté dans le cadre d’un projet de construction comme de rénovation.

Le faux-plafond, qui se situe sous le plafond principal permet de camoufler des gaines électriques et des tuyaux et de cacher les irrégularités du plafond. Ce type d’aménagement permet aussi d’isoler parfaitement une pièce et ainsi de réduire la consommation énergétique ou encore d’augmenter l’isolation phonique entre les étages.

Nous verrons ici le prix d’un faux plafond selon le type de solution choisi (faux plafond suspendu ou tendu) et les éléments du projet.

 

Prix de pose d’un faux plafond au m2

 

Type de faux plafond Prix au m2 (pose et matériaux)
Faux plafond suspendu Entre 40 et 60 € le m2
Faux plafond tendu Entre 60 et 90 € le m2
Faux plafond en dalle Entre 20 et 40 € le m2
Isolation d’un faux plafond Entre 15 et 30 € le m2
Tarif de pose seul pour un faux plafond suspendu Entre 20 et 30 € le m2
Tarif de pose seul pour un faux plafond tendu Entre 40 et 50 € le m2

 

Les fourchettes présentées dans ce tableau sont indicatives. Pour plus de précisions sur l’estimation de votre projet, n’hésitez pas à faire une demande de devis via notre formulaire (gratuit et sans engagement).

 

 

Facteurs de prix d’un faux plafond

 

Le prix d’un faux plafond est un projet qui varie beaucoup d’un client à l’autre selon les besoins de chacun.

Voici la liste des éléments qui influenceront le prix du faux plafond :

  • Le nombre total de m2 à couvrir
  • La solution de faux plafond : plafond suspendu ou tendu
  • Le type d’éclairage (des spots encastrés, plafonniers…)
  • Les revêtements de finition
  • L’éventuelle solution d’isolation choisie

Parmi l’ensemble des éléments, le choix du type de faux plafond (suspendu ou tendu) est le facteur qui aura le plus d’impact sur le prix du projet.

 

Quel faux plafond choisir ?

 

Quel faux plafond choisir dans votre intérieur ? Tout dépend de vos préférences et de la disposition de votre habitation, ainsi que de la hauteur sous plafond dont vous disposez.

Le faux plafond tendu (ou fixe) se compose généralement d’une toile en PVC. Cette toile se tend sous l’effet de la chaleur et permet d’obtenir un faux plafond ultra plat. Le faux plafond étant totalement désolidarisé du plafond d’origine, ce type de faux plafond permet une bonne isolation phonique (très peu de résonance de bruit). La pose d’un faux plafond tendu requiert le savoir-faire d’un professionnel puisque l’installation de la toile est une étape minutieuse et délicate.

Le faux plafond suspendu s’attache quant à lui à une structure légère composée de suspentes et de rails (il s’agit généralement d’une ossature métallique). Le faux plafond en question peut se compose de plusieurs matériaux variés comme des plaques de plâtre, du lambris, du bois et des briques en céramique. On utilise la plupart du temps des plaques de placo pour le cloisonnage.

 

Poser un faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu est le modèle le plus adopté par les ménages. Ce plafond s’installe au-dessus du plafond d’origine qu’il vient ainsi recouvrir.

Le professionnel qui pose ce faux plafond suspendu utilise une structure légère en métal, qui se compose de rails. Les matériaux de cloisonnage sont eux divers : soit plaques de plâtre, briques, lames de PVC ou de bois. La plupart du temps, on utilisera des plaques de placo qu’on fixera directement sur l’ossature.

Le principal avantage de ce type de plafond est de permettre l’améliorer de l’isolation de la pièce, notamment acoustique et l’esthétisme du plafond (notamment si le plafond d’origine est très abîmé). L’installation d’un faux plafond permet également plus de liberté sur l’aménagement de l’éclairage de la pièce.

Le faux plafond suspendu est très sollicité en rénovation car pratique à réaliser. Poser un plafond suspendu est une solution idéale pour harmoniser les différents espaces intérieurs et camoufler des gaines et câbles électriques.

Côté budget, comptez en moyenne 40 € le m2 pour la pose d’un faux plafond suspendu. Des dalles de plâtre vous coûteront environ 8 € le m2, 30 € au m2 pour du PVC, 45 € environ au m2 pour du bois et jusqu’à 200 € le m2 pour du métal.

 

prix pose faux plafond

La pose d’un faux plafond tendu se fait en 3 étapes : la pose de l’ossature, la pose des plaques de placo, la pose du revêtement.
Il faudra également penser à la pose des systèmes d’éclairage (avant la pose de placo) et éventuellement à la pose de l’isolant (toujours avant la pose du placo).


 

Poser un faux plafond tendu

Un plafond tendu est une sorte de plafond qui s’installe en tirant une toile en PVC en dessous du plafond d’origine. Le rendu est esthétiquement irréprochable.

La pose de ce type de plafond peut aussi être motivée par la volonté de créer un espace pour installer un système d’éclairage personnalisé à la pièce (avec par exemple des spots encastrables pour plafond tendu).

Le faux plafond tendu est une alternative élégante à la version suspendue. Il convient particulièrement dans un projet de rénovation d’intérieur.

Si l’on inclut la pose, le prix moyen au m2 d’un faux plafond tendu est de 70 €, avec une technique de pose à chaud à faire réaliser obligatoirement par un professionnel. Les prix peuvent varier selon le type de toile, les traitements de celle-ci ou encore la solution d’isolation complémentaire.

 

Poser un faux plafond en dalle

Le faux plafond en dalle est réputé pour être un faux plafond démontable. Il se compose de plaques dans des dimensions standardisées, soit en polyuréthane, soit en polystyrène. Les dalles sont légères et faciles à poser.

La dalle de plafond propose des atouts non négligeables, comme un esthétisme intéressant et décoratif, une isolation phonique et thermique ainsi qu’une grande maniabilité. En effet, les dalles sont plutôt légères et simples à manipuler.

Le coût d’un faux plafond en dalle varie selon plusieurs éléments, comme les dimensions de la structure. Comptez 15 € au m2 environ pour des dalles en lambris posées sur une structure en bois. Prévoyez un budget de 20 € le m2 en moyenne pour des dalles minérales sur une ossature métallique.

 

Faux plafond prix au m2

 

Quel est le prix d’un faux plafond au m2 ? Comment faire pour calculer le budget à prévoir pour la pose d’un faux plafond par un professionnel ? Au prix des fournitures et de la pose, s’ajoute le prix de la main d’œuvre qui varie en fonction du type de plafond installé.

Tarif de pose pour un faux plafond

Si vous choisissez de faire poser un faux plafond tendu, l’intervention d’un professionnel est indispensable puisque la pose d’un plafond tendu demande un équipement particulier (et des compétences spécifiques pour utiliser cet équipement).

La pose d’un faux plafond suspendu est plus simple à réaliser soi-même, mais l’intervention d’un artisan vous permettra de gagner un temps considérable tout en évitant de commettre une erreur dans la pose.

Le coût de l’artisan dépend donc des différents types de faux plafonds. Prévoyez pour le coût horaire de l’intervention environ 35 € par heure de main d’œuvre.

Coût d’un faux plafond au m2

Le coût d’un faux plafond se calcule au m2 et varie en fonction du type de plafond choisi. Le faux plafond suspendu est en pratique le plus accessible financièrement.

Le prix pour un faux plafond suspendu sera compris entre 40 et 60 € le m2.

Du côté du faux plafond tendu, le prix est plus élevé avec une technologie plus coûteuse à mettre en place.

Pour le prix d’un faux plafond tendu, comptez entre 60 et 90 € le m2.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *