étape pose faux plafond

La pose d’un faux plafond permet de cacher les irrégularités du plafond, de camoufler des câbles ou d’encastrer des spots. Poser un faux plafond est également un bon moyen d’améliorer l’isolation acoustique et thermique entre 2 étages.

Si sa pose n’est pas compliquée, elle nécessite cependant une certaine précision et le suivi scrupuleux de différentes étapes. Nous vous expliquons dans cet article comment faire pour poser un faux plafond.

 

Étapes de pose d’un faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu (autrement appelé faux plafond fixe) est une solution souvent adoptée dans le cadre de travaux de rénovation.

En abaissant la hauteur sous plafond, on peut placer une isolant entre le plafond d’origine et le faux plafond pour mieux isoler la pièce phoniquement et thermiquement.

Un faux plafond va également permettre de transformer une pièce esthétiquement, lui donnant par exemple une allure plus sophistiquée en encastrant des spots LED au plafond.

Le faux plafond suspendu se pose en respectant plusieurs étapes :

  • La réalisation des différentes mesures pour déterminer les zones où vous comptez fixer les suspentes et quels sont vos besoins en termes de rails et de plâtre
  • Le traçage de l’emplacement du faux plafond, en comptant l’épaisseur de la plaque de plâtre. Le traçage se fait généralement au crayon
  • La fixation des suspentes sur le plafond d’origine et leur alignement minutieuse. Entre chaque suspente, tendez une petite corde qui vous permettra de savoir où se situeront les rails
  • Le montage des rails (autrement appelés fourrures), par une technique de clipsage sur chaque extrémité des suspentes, en veillant à ce que le faux plafond soit parfaitement droit. Pour ce faire, utilisez un niveau à bulle
  • La fixation des plaques en commençant par placer la plaque en butée contre le mur. Une fois qu’elle est bien droite, installez-la convenablement par rapport aux rails et fixez-la.
  • Les finitions (enduit et peinture)

Les structures du faux plafond et les ossatures peuvent se présenter sous différentes formes et types de matériaux.

 

Installer les suspentes pour un faux plafond

Comment procéder pour installer les suspentes sur votre faux plafond ? Cette étape est cruciale et doit nécessiter l’intervention de plusieurs personnes. Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour la bonne réalisation de l’installation.

Choisissez des suspentes qui correspondent à la nature du plafond et à la distance entre le sol et le plafond. Démarrez cette étape de pose en déterminant précisément la hauteur du futur plafond suspendu. N’oubliez pas de prendre en compte l’épaisseur de la plaque pour décider de la hauteur des fourrures (ou rails).

Munissez-vous de la première suspente et fixez-la sur chaque angle de la pièce, à une distance minimale de 10 cm par rapport au mur. Cette distance sera un repère pour la hauteur des autres suspentes. Puisque vous avez déterminé au préalable la hauteur du mur en tirant un trait, placez la suspente et réglez sa hauteur en référence avec le trait, avant de la visser. Utilisez un cordeau en nylon tendu entre les suspentes pour joindre les 4 coins de la pièce. Chaque plaque doit être liée en dehors des rails et l’espace entre chaque rail ne doit pas excéder 60 cm. Ensuite, vissez chaque rang de suspente en vous aidant du cordeau en nylon pour assurer un parfait alignement.

Si vous installez des suspentes dans une pièce qui ne possède aucun angle droit au plafond (ce qui est souvent le cas dans les logements anciens), nous vous conseillons de laisser au moins 50 cm d’espace entre la plaque et le mur.

 

Installer des spots encastrables au plafond

Les spots apportent une luminosité unique dans votre intérieur tout en rehaussant la décoration générale de l’endroit. Comment procéder pour installer des spots encastrables dans un faux plafond ? Voici quelques étapes à respecter pour réussir l’installation :

  • Définir l’emplacement final de chaque spot et créer une ouverture correspondante dans le faux plafond. Le perçage se fait à la scie cloche, au diamètre souhaité
  • Ajuster l’ouverture en utilisant une lime. Privilégiez un emboîtement qui présente une petite résistance pour maintenir parfaitement bien le spot
  • Couper l’électricité et connecter l’alimentation des spots
  • Raccorder les fils au boitier du luminaire une fois que le couvercle est bien dévissé
  • Bloquer les fils d’alimentation en revissant le couvercle
  • Engager le boîtier de connexion dans l’ouverture du faux plafond et pousser en maintenant fermement la partie métallique du spot
  • Enfoncer l’ampoule dans la douille en faisant un quart de tour et vérifier qu’elle est bien accrochée
  • Poser le clip de blocage pour assurer son parfait maintien

 

Installation de l’isolant sous le faux plafond

Lors de la pose de la structure métallique (ou ossature composée d’un autre matériau), vous pouvez décider d’ajouter un isolant au plafond. Pour installer cet isolant, vous devez réaliser l’opération avant d’installer les plaques de plâtre.

Posez la laine de verre ou de roche (ou autres type d’isolant) en dessous des rails de fixation pour les plaques de placo. Vous devez également les espaces pour les raccords et les installations électriques.

Une fois l’ossature et l’isolant installé, vous pouvez poser vos plaques de plâtre.

 

isolation sous faux plafond

Après avoir installé l’ossature et éventuellement l’isolant, on fixera des plaques de plaques sur l’ossature. Il ne restera plus qu’à poser l’enduit, la peinture et les finitions pour terminer le faux plafond.

 

Comment poser du placo au plafond

La plaque de plâtre (placo), est la solution la plus utilisée pour le cloisonnement des faux plafonds. Comment poser du placo au plafond ? On fixe généralement les plaques de placo sur les rails de fixation prévu à cet effet (rails de fixation elles-mêmes fixées à l’ossature).

Cette opération demande l’intervention de plusieurs personnes. Vous pouvez également vous aider d’un lève-plaque pour faciliter la pose des plaques de plâtre au plafond et gagner en précision.

 

Prix des matériaux pour un faux plafond

Vous souhaitez installer un faux plafond dans votre logement ?

Plusieurs matériaux sont indispensables pour la réalisation de cette opération. Voici quelques prix à considérer avant de vous lancer :

  • Les différentes dalles et plaques de plâtre : 10 € le m2 pour du placo, 25 € environ le m2 pour du PVC (avec un prix pouvant atteindre les 50 € au m²), 40 € le m2 pour du bois et 200 € le m2 pour des dalles en métal
  • Les ossatures en métal : comptez entre 3 et 10 € pour 1 m2 de faux plafond en moyenne.

Vous trouverez dans l’article suivant : plus de détails sur le coût d’un projet pour la pose d’un faux plafond suspendu.

Si vous faites appel à un professionnel, comptez  entre 35 et 45 € pour le prix d’un faux plafond au m2 (plafond suspendu sans solution d’isolation).

Comptez entre 45 et 65 € le m2 pour le prix de pose d’un faux plafond (matériaux et pose compris) avec éclairage et solution d’isolation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *