Quel est le prix d’un faux plafond suspendu ? Comment poser un faux plafond suspendu ? Comment calculer le prix d’un plafond suspendu au m2 ?

Très utilisé en rénovation pour masquer un plafond disgracieux ou même en construction neuve pour faciliter le passage des gaines, le faux plafond est simple et rapide à mettre en place.

Parmi les types de faux plafond, on aura le choix entre :

  • Le faux plafond suspendu
  • Le faux plafond tendu

Comment installer un plafond suspendu ? Quel est le prix des matériaux pour un faux plafond ? Quel sera son coût s’il est posé par un professionnel ? Nous vous en disons plus sur le faux plafond suspendu.

Vous souhaitez des informations sur le faux plafond tendu ? N’hésitez pas à consulter l’article qui regroupe toutes les informations sur le plafond tendu.

 

Prix d’un faux plafond suspendu

 

Le prix d’un faux plafond suspendu dépendra :

  • De la surface de pose
  • Des matériaux sélectionnés
  • De la solution d’isolation (si vous décidez d’installer un isolant)
  • Du système d’éclairage
  • Du tarif de l’artisan pour la pose d’un plafond suspendu

 

Prix des matériaux pour un plafond tendu

Dans le prix des matériaux, on retrouve le prix des montants et des rails, des plaques de plâtre et de l’isolant. Voici donc les prix généralement constatés pour ces différents matériaux :

  • Structure métallique : 2,80 € le rail de 2m50
  • L’isolant: de 5 à 35 € le m2
  • Plaques de plâtre : de 10 à 15 € le m2

La structure d’accueil du faux plafond est généralement métallique. Mais on trouve également des structures en bois.

 

Prix spots encastrables pour plafond suspendu

Pour un faux plafond, on optera généralement pour l’installation de spots LED.

Niveau prix, il faudra compter entre 10 et 60 euros pour l’achat d’un spot LED à l’unité selon la qualité et le fabriquant.

Les prix des spots LED pour faux plafond sont plus intéressants avec les lots de 3 à 6 spots. Les prix des lots varieront eux entre 20 et 120 €.

Pour l’installation, si vous passez par un professionnel, celui-ci compte généralement entre 45 et 130 € de main d’oeuvre pour l’installation de l’ensemble de vos spots (pour un projet de taille moyenne).

 

Tarif de pose d’un faux plafond suspendu

Le prix de pose d’un faux plafond suspendu varie entre 20 et 40 € le m2.

Cette fourchette est indicative et l’établissement d’un devis reste nécessaire pour estimer avec précision le prix d’un plafond suspendu en fonction de votre projet.


 

Prix d’un plafond suspendu au m2

Pour le prix d’un faux plafond suspendu au m2, il faudra compter entre 30 et 60 euros le m2 matériaux et pose inclus. Plus le projet sera important, avec par exemple une solution d’isolation, plus le coût de celui-ci sera situé dans la fourchette haute.

 

Comment poser un faux plafond suspendu ?

 

Vous avez décider de vous lancer dans les travaux et de poser vous-même votre plafond suspendu ? Pour vous aider dans la réalisation de votre projet, voici la méthode pas à pas afin de poser votre plafond. N’oubliez pas de vous équiper de gants et de lunettes de protection avant de commencer la pose. Par ailleurs l’utilisation d’un lève plaque pour manipuler vos plaques de placo est fortement recommandée.

 

Technique de pose d’un plafond suspendu

Pour poser un plafond suspendu, vous allez avoir besoin de différents outils.

Parmi l’équipement nécessaire pour la pose d’un plafond suspendu, il est recommandé de posséder :

  • Un lève-plaque (vous pourrez facilement en trouver en location)
  • Une visseuse
  • Une perceuse
  • Une pince à sertir
  • Un mètre
  • Un cordeau
  • Un marteau
  • Une grignoteuse
  • Un couteau

Vous êtes maintenant équipé pour effectuer la pose du faux plafond suspendu.

 

pose de faux plafond suspendu

La pose d’un faux plafond suspendu se fera en hauteur. Vous aurez donc besoin d’un lève plaque pour faciliter la poser.


 

Pour le faux plafond lui même, vous devrez vous fournir en matériaux :

  • Les rails pour l’ossature
  • Les plaques de placo
  • L’isolant (dans le cas où vous installez un isolant avant de poser votre faux plafond)

Vous vous serez également assuré au préalable que le support est apte à recevoir le poids de la structure. Ce support doit être parfaitement nettoyé avant de commencer les travaux et vous aurez pris soin de protéger le sol par une bâche.

Pour poser un plafond suspendu, vous devrez :

  1. Fixer l’ossature et mettre en place les rails
  2. Placer les montants
  3. Poser l’isolant
  4. Fixer les plaques de placo

Pour préparer la mise en place des rails, vous allez commencer par tracer des repères aux murs afin de poser les rails tout autour de la pièce. L’idéal est de placer les repères à 10 cm du plafond dans les angles. Puis, vissez une visse sur chaque repère en vous servant de la visseuse. Placez l’extrémité du cordeau à tracer sur l’une des vis et tracez l’emplacement du faux plafond sur le mur.

Vous devrez adapter votre ossature en fonction du format des plaques de placo sélectionnées.

Puis, percez le rail et le mur tous les 60 centimètres avec la perceuse. Enfoncez les chevilles à frapper avec le marteau. Lorsque vous arrivez près d’un angle, mesurez la distance manquante entre la fin du rail posé et le mur. Puis découpez la portion de rail nécessaire à la grignoteuse et placez-le comme précédemment. Posez ensuite les rails sur le mur opposé et terminez par les murs restants en insérant le rail dans le rail déjà fixé au mur. Cela vous permettra de faire l’angle. Fixez-le ensuite en perçant tous les 60 cm et en enfonçant les chevilles à frapper.

Pour placer les montants, commencez par tracer des repères tous les 40 cm sur le rail sur un mur donné puis faites pareil sur le mur opposé. Puis, vous allez mesurer les montants dont vous avez besoin. Découpez-les au besoin à la bonne mesure. Doublez-les en les vissant les un aux autres et vissez les aux murs au plafond à l’emplacement de vos repères. Terminez en utilisant la pince à sertir pour fixer les montants aux rails.

Si vous placez un isolant en rouleau, mesurez la distance entre le rail et le premier portant. Ouvrez votre rouleau d’isolant au cutter en prenant soin de vous positionner au début du rouleau afin de ne pas avoir de perte. Faites des repères à chaque extrémité de la largeur nécessaire avec le couteau. Puis découpez votre bande d’isolant. Il faut ensuite insérer l’isolant entre les montants et répéter l’opération sur toute la surface du plafond afin que tout le plafond soit recouvert d’isolant.

La pose de l’isolant au plafond peut être différente en fonction du type d’isolant sélectionné.

Pour poser les plaques de plâtre, vous devrez utiliser le lève plaque. Mettez une plaque sur les crochets de l’appareil. Mettez la plaque en position horizontale et verrouillez. Puis positionner le lève plaque sous la portion de plafond à équiper et bloquer les roues. Faites tourner la manivelle pour que la plaque viennent contre les montants et vissez les plaques sur les montants tous les 30 centimètres. Recommencez sur toute la surface du plafond.

Une fois le faux plafond installé, vous pourrez assurer les finitions et poser le revêtement de votre choix.

Des travaux complémentaires sont à prévoir si vous souhaitez installer un système d’éclairage ou des spots lumineux au plafond. Ces travaux sont à prévoir en amont pour faire passer les gaines nécessaires et effectuer les trous donc vous aurez besoin dans les plaques de placo.

 

Quel isolant installer sous le faux plafond

Pour l’isolation du plafond, il est recommandé d’utiliser un isolant souple pour réaliser un plafond suspendu du type laine de verre ou de la laine de roche.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations pour savoir comment isoler un plafond.