Qu’est ce qu’une isolation nouvelle génération ? Comment sont utilisés les isolants nouvelle génération en isolation ? Prix-isolation.fr vous donne toutes les informations sur les isolants nouvelle génération, le prix d’un isolant nouvelle génération et les usages de ce type d’isolant en projet d’isolation.

On ne choisit pas ses matériaux d’isolation au hasard. Quelque soit le projet d’isolation, on cherchera toujours à obtenir la meilleure performance isolante au meilleur prix. Les isolants nouvelle génération ont cette particularité de proposer une performance isolante très grande. Même si le prix d’un isolation nouvelle génération reste trop élevé pour que son application soit pertinente pour tous les projets d’isolation, pour certains projets il devient le choix le plus intéressant à faire. Nous allons voir ensemble les atouts et les applications de ce type d’isolant selon les projets d’isolation.

 

Qu’est-ce qu’un isolant nouvelle génération ?

 

Un isolant nouvelle génération est un produit isolant qui possède des capacités thermiques améliorées. Le terme « nouvelle génération » suggère qu’ils sont meilleurs comparés à l’ancienne génération d’isolants (qui sont pourtant toujours largement employés). On recense deux principaux types d’isolants nouvelle génération :

  • les panneaux isolants sous vide
  • les aérogels
Attention de ne pas confondre isolant nouvelle génération et isolant mince qui sont 2 types d’isolant différents.

Les panneaux d’isolants sous vide

 

Un panneau isolant sous vide est un panneau de nano-poudre de silice, qu’on a enfermé dans une enveloppe aluminium étanche en dépression. Les panneaux isolants sous vide (PIV) sont des isolants dits « d’âme », car ils peuvent être emprisonnés entre d’autres matériaux.

Le PIV est avantageux à plus d’un titre. D’abord, il possède une conductivité thermique extrêmement faible. En effet, de nombreux fabricants proposent des panneaux sous vide avec des lambda de 0,00050W/m.K. C’est un taux 8 fois inférieur comparé aux isolants en laine de verre qui sont pourtant considérés comme les matériaux les plus isolants.

Si on prend 2 projets d’isolation,  pour un indice de résistance thermique R similaire pour les 2 projets, il faut seulement 2 cm de PIV pour isoler une cloison, contre 6 cm pour les isolants en polystyrène expansé et 9 cm pour de la laine minérale.

Le panneau isolant sous vide est donc un isolant intéressant car très efficace pour une faible épaisseur. Mais alors pourquoi utilisons nous toujours de la laine isolante. Et bien la différence de prix est énorme entre les 2 isolants (jusqu’à 100 euros le m2 pour le panneau isolant sous vide contre 10 à 25 euros le m2 pour des laines isolantes).

 

Applications du panneau isolant sous vide

La première forme de panneau isolant sous vide apparait dans les années 70 avec au départ des destination pour l’électroménager et notamment pour isoler les congélateurs et les réfrigérateurs.

Par la suite, certains professionnels s’en servaient en Allemagne pour isoler des toits, des sols, des terrasses, des lucarnes et des façades. Leur usage s’est donc popularisé dans le bâtiment en Europe avec un certain succès. Mais l’utilisation de cet isolant est très limitée car l’isolant est extrêmement couteux.

Aujourd’hui, on s’en sert surtout pour isoler des petites surface comme les éléments de balustrade, des portes, des volets roulants et des caissons.

Certains professionnels s’en servent pour constituer des doublages isolants sur de grands bâtiments tels que les hôpitaux, les écoles ou les hôtels.

 

Prix du panneau isolant sous vide

Le panneau isolant sous vide possède néanmoins quelques inconvénients. Le PIV est très fragile et sa manipulation doit être soigné car la moindre déchirure le rend inefficace. Sa durée de vie reste encore assez flou même si on estime que la solution est viable pour à peu près de 50 ans.

Mais l’ inconvénient le plus grand PIV réside dans son prix.

Pour les panneaux d’une épaisseur de 25 mm, le prix démarre à partir de 60 euros le m2 peut dépasser 100 euros le m². Le tarif élevé est aussi dû fait que ces matériaux ne sont conçus que par 6 ou 7 enseignes en Europe (Boetker, Schneider Systemtechnik, Vaku-Isotherm notamment), et en série limitée. En conséquence, les bons panneaux en PIV sont assez rares et relativement onéreux.

 

isolation nouvelle generation

PIV est un matériau d’isolation onéreux et rare. On le trouvera très rarement disponible pour des projets d’isolation de maison de particulier.

 

L’aérogel

 

L’aérogel est un isolant de nouvelle génération particulièrement performant. Il possède une structure translucide et laiteuse, et est composé à 99 % d’air. L’aérogel est en fait un gel duquel on a extrait du liquide pour le remplacer par du gaz.

On considère que ce matériau est l’un des plus plus léger et des plus solide au monde. Sa densité atteint les 3 grammes par litre, mais il pèse 10 fois moins que le polystyrène expansé.

L’aérogel a donc toutes les caractéristiques d’un isolant thermique hors normes : il se détériore à 200 °C  et il ne fond qu’à 1 200°C et supporte 2 000 fois son poids. Des experts indiquent même que l’aérogel est 37 fois plus isolant que la laine de verre.

 

Applications de l’aérogel

L’aérogel a été découvert dès 1931, mais ses applications ne sont pas très répandues. Ce n’est qu’en 2012 qu’on a commencé à l’exploiter de façon industrielle. Par exemple, les chercheurs ont réussi à fabriquer de l’aérogel en graphène, un matériau composé d’air à 99.99 %.

Ce matériau a servi à fabriquer des raquettes de tennis personnalisées ultra-souples et tendues à l’instar de celles de Novak Djokovic et Maria Sharapova.

Mais c’est surtout dans le bâtiment que les propriétés de l’aérogel serviront le mieux. Ce matériau sert à isoler les cloisons, et réduit significativement les nuisances sonores extérieures. Par ailleurs, l’aérogel de silice utilisé dans le bâtiment est quasiment ininflammable. Même en cas d’incendie, il réduit la production de gaz toxique et peut donc sauver des vies.

Ses propriétés isolantes sont telles que vous pouvez conserver la chaleur de votre habitat sans perdre beaucoup de mètres carrés habitables. L’aérogel est pour l’instant une technologie encore à l’étude et on prévoit de fabriquer de l’aérogel sous la forme d’enduits extérieurs pour les murs. Manifestement, ce matériau peut devenir l’isolant de référence dans le bâtiment à moyen terme.

 

Prix de l’aérogel

Le seul vrai problème de l’aérogel réside dans son prix. L’aérogel de silice utilisé dans le bâtiment coûte plutôt cher. Pour ce qui est du prix de l’aérogel, on estime que le kilogramme du produit atteint ou dépasse les 2 000 euros.

Quand on sait qu’il faudra plusieurs kilogrammes pour isoler complètement un bâtiment, on comprend que l’aérogel n’est pour l’instant qu’à un stade de développement.

Des recherches sont à l’étude pour tenter de réduire les coûts de production et le prix de revient de ce matériau. Le Pr Halimaton Hamdam, Vice recteur de l’Université de Malaisie pour l’Informatique et l’Ingénierie a mis au point un aérogel inédit : le Maérogel.

Il est fabriqué à partir de l’enveloppe de riz, et possède des propriétés identiques à l’aérogel de silice commercialisé en Europe. Ce produit innovant pourrait ramener le prix de l’aérogel à 400 euros le kilogramme s’il est produit et commercialisé à grande échelle.

Les isolants nouvelle génération sont donc encore en cours de développement mais l’avenir semble prometteur pour les travaux d’isolation et les futures performances isolantes.