Quel est le prix d’une isolation phonique ? Comment réaliser son isolation phonique ? Comment réaliser l’isolation phonique d’un mur et d’un plafond ? Quel type d’isolant choisir pour un projet d’isolation phonique ?

Le bruit est une nuisance qui peut vite gâcher une vie. Une nuisance qui attaque à l’usure et qui peut même entraîner des problèmes de santé en générant un mauvais stress.

Entre les sons provenant de l’extérieur et ceux créés à l’intérieur, il y a de quoi devenir fou. C’est pourquoi une bonne isolation acoustique est primordial pour une bonne qualité de vie et un confort intérieur. Au besoin, il peut être donc nécessaire de réaliser des travaux et de se concentrer notamment sur l’isolation phonique des murs et du plancher. Comment faire pour isoler et réduire le bruit ? Quel isolant choisir pour une isolation phonique ? Nous allons voir en détails le prix d’un isolation phonique en fonction des projets.

 

Comment réaliser une isolation phonique ?

 

Il faut savoir que le bruit se présente sous la forme d’ondes qui peuvent résonner et s’infiltrer en fonction des éléments conducteurs sur lesquels elles sont projetées. Une isolation phonique va donc consister à placer des matériaux qui permettent d’absorber et de stopper la résonance des ondes.

Les bruits qui passent par les murs comme par le sol et sont très difficile à stopper. Pour ne plus entendre les pas au-dessus de votre tête ou les conversations tenues dans la pièce d’à côté, il faut prendre des mesures radicales afin d’éradiquer toutes ces nuisances sonores. Pour cela, vous allez devoir procéder à l’isolation phonique du sol et aussi à celle des murs si elles sont manquantes.

Un diagnostic acoustique permet d’identifier au mieux la nature des bruits et nuisances sonores afin de proposer les solutions et travaux d’isolation phonique adéquates.

 

Isolation phonique du sol

 

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter en fonction de ce qui se trouve sous votre plancher et si vous êtes en situation de construction de votre maison ou en situation de rénovation.

En effet, les techniques appliquées ne seront alors pas les mêmes. Sachez toutefois que le revêtement prévu ou existant pour votre sol comme la moquette ou le parquet constitue déjà, à eux seuls, un bon isolant phonique.

 

Isolation phonique du sol en construction

Il faut tout d’abord déterminer comment est le sous-sol attenant à votre plancher. Le bruit se propage par vibration. Il faut donc un plancher inerte afin d’enrayer cette nuisance. Pour cela, vous allez avoir plusieurs possibilités en fonction de votre configuration :

  • Créer un vide sanitaire : le vide sanitaire est un espace libre entre la terre et la dalle de votre maison de 20 à 50 cm. L’air contenu dans cet espace est un très bon isolant phonique. Vous pouvez compléter cette isolation phonique par :
    • La pose d’un isolant dans le vide sanitaire à coller contre la paroi du plancher : dans ce cas, il faudra poser des plaques ou des matelas isolants équipés de pare-vapeur spécialement pour vide sanitaire sur le plafond du vide sanitaire. Vous pouvez également utiliser de la mousse PUR ou une mousse isolante pour recouvrir et isoler le plafond.
    • Lorsque le vide sanitaire est étroit, on peut aussi le remplir partiellement d’un isolant en flocon ou en granulé comme le polystyrène expansé.
    • Si votre plancher est au-dessus d’un sous-sol non chauffé comme un garage, vous pouvez utiliser la première technique décrite et coller des plaques d’isolant au plafond.
  • La maison repose sur la terre : en fonction de la nature du sol ou de la configuration du terrain, le vide sanitaire n’est pas possible. Il faut donc recourir à d’autres solutions :
    • Créer une dalle flottante : lorsque la maison n’a pas de vide sanitaire, il faut faire une dalle flottante. Le principe est simple : il s’agit de deux dalles l’une sur l’autre à l’intérieure desquelles un isolant est pris en sandwich. Là encore, c’est le polystyrène expansé qui est l’isolant à choisir, mais il se présentera cette fois en plaque.
    • Poser des ourdis polystyrènes : le hourdis se positionne sur le sol entre les poutrelles béton avant de couler la dalle de clavelage dessus. C’est lui qui assure l’isolation phonique.
    • Positionner l’isolant directement au sol : dans ce cas, la dalle est coulée directement sur l’isolant. Là encore, les plaques de polystyrène expansé sont préconisées.
    • Isoler les murs de soubassement : ce n’est pas le plancher, mais les murs périphériques qui descendent dans les fondations qui sont isolés par l’extérieur. On utilisera alors des panneaux de fibrociment, des plaques de polystyrène expansé et une membrane élastomère.

 

Isolation phonique du sol en rénovation

Dans ce cas, une intervention par en dessous est rarement possible sauf si vous possédez un sous-sol accessible. La plupart du temps, il va donc falloir insérer l’isolant entre la dalle de béton et le revêtement de sol. Il faut donc faire une isolation par l’intérieur. Les isolants à votre disposition pour ce type d’opération se présentent sous forme de plaques ou de rouleaux de polystyrène expansé ou d’un isolant équivalent.

Pour une intervention par le dessus le pièce, la pose d’un faux plafond permet de réaliser facilement une isolation phonique de sol.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’article sur l’isolation d’un plafond.

Pour des nuisances sonores extérieures venant du haut, vous pouvez au choix renforcer l’isolation phonique de la toiture ou l’isolation du plancher du grenier (suffisant si vos combles ne sont pas aménagés).

 

comment faire une isolation phonique

En isolation, il faut savoir que les laines minérales sont de très bon isolant phonique et thermique. Le meilleur isolant phonique reste tout de même le liège.


 

Isolation phonique des murs

 

Pour faire une bonne isolation phonique des murs, il existe deux méthodes :

  • Soit laisser un vide entre deux murs, le vide étant un isolant phonique de très bonne qualité. Cependant, cette technique n’est pas toujours évidente à mettre en place
  • Soit arriver à avoir un mur inerte. Cette expression désigne les murs lourds comme les murs en pierre qui ne vibrent pas lorsqu’ils reçoivent des sons et donc ne les laissent pas passer. Il n’est pas évident de toujours avoir des murs lourds.

Donc pour avoir cette inertie du mur, on va utiliser des isolants en se servant du principe masse-ressort-masse. Pour cela, vous allez avoir trois possibilités :

  • Poser des panneaux prêts à l’emploi : ils sont formés sur le principe du sandwich (on parle d’ailleurs de panneaux sandwich), l’isolant étant au milieu entre des plots à encoller et des plaques de plâtres. Selon l’épaisseur de l’isolant, vous aurez une bonne isolation phonique.
  • Installer des panneaux sur ossature : celle-ci peut être en bois ou en métal. Le principe est de poser ces panneaux en laissant un espace suffisant avec le mur initial pour insérer un isolant type laine de verre ou laine de roche. Les panneaux seront donc fixés au plancher et au plafond.
  • Poser une contre cloison : autrement dit, il s’agit de doubler la cloison initiale par une autre et de glisser un isolant soit des plaques de polystyrène expansé soit de la laine de roche ou de verre soit un autre type d’isolants détaillé ci-après entre les deux.

 

Prix d’une isolation phonique au m2

 

Voici les prix moyens pour les différents types d’isolation phonique plancher et mur.

Prix isolation phonique pour plancher :

 

Isolation phonique pour plancher et plafond Prix d’une isolation phonique
Pose d’un isolant dans le vide sanitaire Entre 10 et 30 € le m2
Création d’une dalle flottante + isolation 25 à 50 € le m2
Ourdis polystyrène Entre 50 et 70 € au m2 dalle comprise
Tarif pose isolant au sol 10 € le m2
Prix isolant laine minérale Entre 5 et 10 € le m2
Isolation faux plafond Entre 30 et 90 € le m2
Isolation plancher grenier Entre 30 et 40 € le m2
isolation combles perdus 20 € le m2

 

Prix isolation phonique pour mur :

 

Travaux d’isolation phonique pour mur Prix d’une isolation phonique
Laine de roche Entre 5 à 10 € le m2
Laine de verre Entre 5 à 10 € le m2
Laine de mouton Entre 15 à 20 € le m2
Liège expansé en dalles Entre 10 à 30 € le m2
Fibre de bois Entre 10 à 20 € le m2
Mousse polyuréthane 20 € le m2
Isolation des murs par l’intérieur (main d’œuvre et matériaux) Entre 50 à 90 € le m2