Comment isoler un plafond ? Quelles sont les différentes techniques d’isolation pour plafond ? Faux plafond tendu ou faux plafond suspendu ? Quel est le prix d’une isolation de plafond ? Prix-isolation.com vous donne toutes les informations sur le prix d’une isolation de plafond et les conseils pour savoir comment isoler un plafond.

L’isolation d’un plafond permet de renforcer entre un étage l’isolation thermique et acoustique. En appartement ou en maison, une isolation de plafond apporte un confort supplémentaire. La pose d’un faux plafond pourra également permettre l’installation d’un système d’éclairage ou de masquer les irrégularités du plafond d’origine.

Pour l’isolation de plafond, vous aurez le choix entre différentes techniques et isolants.

Nous allons voir en détail comment poser un faux plafond, les différents types de faux plafond et techniques d’isolation plafond et le prix d’une isolation de plafond en fonction des projets.

 

Les types de faux plafond

 

Pour isoler un plafond, on posera un faux plafond qui permettra de poser l’isolant au plafond et de couvrir l’isolant d’un revêtement.

Les travaux sont ainsi invisibles même si on perd un peu en hauteur sous plafond.

L’isolation de plafond se fait donc par la pose d’un faux plafond. 2 types de faux plafond sont envisageables :

  • La pose d’un faux plafond suspendu
  • La pose d’un faux plafond tendu

La pose d’un faux plafond permet l’installation d’un isolant mais il possède d’autres usages.

En effet il permettra aussi de masquer des tuyaux ou gaines électriques qu’on vient de fixer sur le plafond d’origine.L’habillage par la pose de faux plafond permettra également de cacher les malfaçons du plafond d’origine.

L’isolation d’un plafond se fait traditionnellement par la pose d’un faux plafond. D’autres techniques de substitution sont disponibles si vous ne pouvez pas réaliser des travaux de pose de faux plafond. Des produits à coller directement sur le plafond sont disponibles sur le marché notamment pour des solutions d’isolation acoustique.

Avec l’installation d’un faux plafond, on renforcera l’isolation thermique et acoustique de la pièce.

 

comment isoler un plafond

En rénovation, l’isolation d’un plafond se fait traditionnellement par la pose d’un faux plafond. En construction neuve, l’isolation des plafonds peut être fait dès la construction.


 

La méthode et la technique d’isolation choisie pour le faux plafond aura une grande influence sur le budget de votre projet.

La pose d’un faux plafond est une solution pour améliorer l’isolation du plafond. En rénovation c’est la solution la plus efficace.

 

Faux plafond suspendu

On parle de faux plafond suspendu lorsqu’on place l’isolant sous le plafond et qu’on attache ensuite le parement à une ossature métallique (ou en bois pour certaines méthodes). Cette ossature est faite de suspentes et de fourrures ou de rails qui forment un ensemble léger.

Niveau matériaux, on pourra utiliser des lames de PVC, d’aluminium ou de bois, les lambris plafond, les plaques de plâtres et des briques à plafond en céramique ou en terre cuite.

Pour le choix de l’isolant, on utilisera généralement de la laine de verre ou de la laine de roche. Le polystyrène ou les matériaux écologiques comme le liège sont aussi envisageables (le liège a d’ailleurs de très bonnes propriétés acoustiques).

La technique d’isolation reprend donc la technique d’isolation par l’intérieur pour les murs sur ossature sauf que cette fois-ci, l’ossature est fixée au plafond.

 

Faux plafond tendu

Le faux plafond tendu est une technique moderne qui se démocratise de plus en plus au sein des foyers français.

Son principal avantage est son design léché et sa pose rapide permettant de renforcer rapidement l’isolation thermique et acoustique d’une pièce.

Le plafond tendu se présente sous la forme d’une toile que l’on appelle velum et qui est tendue entre les murs jusqu’à atteindre un aspect parfaitement lisse. Impossible de voir ensuite que le faux plafond est en faite une toile tendu.

Cette toile est généralement en PVC. Son installation nécessite beaucoup de précautions. Il existe des toiles antibactériennes, anti-acariennes, fongicides et antistatiques. Les toiles sont élaborées pour résister à la fumée, le feu et l’humidité. On peut donc les installer dans les cuisines et salle de bain sans soucis.

Pour l’isolation acoustique, la pose d’un isolant n’est généralement pas nécessaire car bien posé l’espace entre la toile et le plafond d’origine constitué d’air permet l’isolation phonique du plafond (pas de conductivité du bruit).

Pour l’isolation thermique et selon les besoins, vous pouvez ajouter un isolant en le fixant directement au plafond d’origine.

Avec un plafond tendu, l’isolation acoustique se fait grâce à l’espace créé entre la toile et le plafond d’origine (appelé le plénum).

La finition peut être laquée, mate ou satinée et vous pouvez intégrer facilement de l’éclairage (les spots encastrables sont les plus sollicités pour les projets de plafond tendu). Il est facile à entretenir, ne décolore pas au fil des années.

Niveau budget, le prix d’un faux plafond tendu sera généralement un peu plus élevé que celui pour la pose d’un faux plafond suspendu.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur la pose d’un plafond tendu.

 

Prix d’un faux plafond au m2

 

Quel budget pour la pose d’un faux plafond et l’isolation d’un plafond ?

Pour le prix d’une isolation de plafond et d’un faux plafond, on prendra en compte :

  • Le type de faux plafond : tendu / suspendu
  • Le type d’isolant (quand un isolant est posé en plus du faux plafond)
  • La surface de pose au plafond

 

Prix d’un plafond suspendu au m2

Vous avez choisi un plafond suspendu en plaques de plâtres ?

Niveau matériaux, vous devrez prévoir entre 8 euros et 15 euros pour 1 m2 de matériaux.

Pour l’isolant, selon le choix de l’isolant on aura des prix compris entre 5 et 35 euros le m2.

Si vous faites appel à un professionnel pour la pose, le tarif de pose pour un faux plafond suspendu variera entre 35 et 50 euros l’heure de travail. Ce qui reviendra à un tarif de pose compris entre 10 et 15 euros de main d’oeuvre par m2.

On arrive donc à un tarif final compris entre 30 et 60 euros le m2 pour la pose d’un plafond suspendu matériaux et pose inclus.

 

Prix d’un plafond tendu au m2

Pour un faux plafond tendu, 2 techniques de pose sont à distinguer :

  • La pose à froid qui exige une toile spéciale
  • La pose à chaud qui appelle à une technique plus délicate et donc un équipement adapté

Pour les particuliers, c’est la technique de la pose à chaud qui est la mieux adaptée. Mais elle demande l’intervention d’un professionnel.

Le prix d’une toile pour un plafond tendu sera compris entre 30 et 40 euros le m2 en moyenne. Des prix pouvant être supérieur en fonction des finitions et traitements.

Pour la pose d’un faux plafond tendu, on retrouve des tarifs compris entre 25 euros et 50 euros le m2.

Le prix d’un plafond tendu main d’oeuvre et pose compris est estimé entre 60 et 90 euros le m2 en moyenne.

En plus du prix du plafond tendu, il faudra déterminer un autre budget pour la solution d’éclairage. Par exemple, il faudra comptez environ 45 euros par spot lumineux.


 

Prix d’une isolation de plafond

Le prix d’une isolation de plafond dépendra donc avant tout de la solution d’isolation.

Prix des travaux d’isolation de plafond :

 

Type d’isolation de plafond Prix d’une isolation de plafond
Matériaux pour faux plafond suspendu + isolant Entre 10 et 45 € le m2
Prix d’un plafond suspendu (matériaux + pose) Entre 30 et 60 € le m2
Matériaux pour faux plafond tendu Entre 30 et 40 € le m2
Prix d’un plafond tendu (matériaux + pose) Entre 60 et 90 € le m2